Machine Picosure : un détatouage sans cicatrice et définitif

Selon un sondage en France, un tiers de la population qui se fait tatouer finit par le regretter, les hommes étant plus susceptibles de regretter leur choix que les femmes.

Pour ceux qui n’étaient pas satisfaits de leur nouvel art corporel, l’étalon-or pour l’effacement des tatouages était traditionnellement le laser Q-Switch avec des impulsions d’une durée d’une nanoseconde (un milliardième de seconde). Cependant, des recherches cliniques ont montré que le détatouage picosure avec des impulsions d’une durée de picoseconde (un trillionième de seconde) peut éliminer les tatouages indésirables plus rapidement que jamais.

Alors, comment le détatouage picosure fonctionne-t-il exactement pour éliminer les tatouages, et comment pouvons-nous être sûrs qu’il s’agit de la meilleure option disponible sur le marché aujourd’hui ?

La réponse est simple

Avant d’entrer dans la science du fonctionnement du détatouage picosure pour éliminer les pigments de tatouage, voyons les choses d’un point de vue plus simple.

Picosure est une technologie approuvée par la FDA qui utilise des impulsions laser incroyablement courtes (d’un trillionième de seconde), pour frapper la particule d’encre sous la peau avec une pression si énorme que le pigment se brise en minuscules particules semblables à de la poussière. Celles-ci sont ensuite absorbées par le système immunitaire et éliminées par l’organisme.

Par rapport aux lasers traditionnels utilisant la technologie des nanosecondes, picosure est souvent considéré comme plus efficace sur les tatouages rebelles et peut nécessiter moins de traitements pour obtenir un résultat complet et fini. 

La réponse scientifique

Aujourd’hui, les détatouages picosures sont considérés par les experts comme la solution “de référence” pour éliminer rapidement et efficacement les pigments des tatouages, grâce à des impulsions picosecondes. Le picosure est un “laser Alexandrite”, ce qui signifie qu’il peut produire une longueur d’onde lumineuse spécifique dans le spectre infrarouge de 755 nm.

Le laser picosure utilise des longueurs d’onde plus courtes, appelées “ondes de pression”, qui pénètrent moins que les longueurs d’onde plus longues dans les tissus biologiques, créant une interaction photo-modérée et lumière-chromophore appelée “effet photo-acoustique”. Cet effet permet l’absorption du rayonnement optique qui génère le son, produit lorsque des impulsions laser extrêmement intenses d’environ 100 millions de W/cm2 sont émises en très peu de temps (en milliardièmes de seconde). Ces impulsions favorisent des températures élevées, supérieures à 300 degrés, dans certains chromophores, comme les particules de l’encre de tatouage.

La nature des détatouages picosures permet l’absorption d’impulsions d’ondes qui génèrent un effet photo-thermique confiné, précis et rapide dans une zone spécifiquement ciblée parallèlement à des modifications chimiques ultra-structurelles et intrinsèques en association avec des changements rapides de volume. En faisant passer ces ondes à travers la peau dans la zone du tatouage, le laser picosure fracture les particules d’encre, entraînant des modifications chimiques et structurelles de la peau.

L’eau contenue dans les cellules qui contiennent les pigments atteint des températures d’ébullition et explose rapidement, permettant aux particules de se décomposer et de s’infiltrer dans d’autres structures dermiques. Une fois que les pigments sont décomposés, ils peuvent être consommés par le système lymphatique local, ce qui permet de les éliminer par une extrusion trans-épidermique.